LA CAMPAGNE MAJEURE

La campagne majeure de 30 M$ est essentielle et permettra à 5 projets porteurs de se réaliser.

Résultat

33,5 M $*

* Depuis la clôture de la campagne en décembre 2014, des sommes se sont ajoutées au montant de 33 millions $ alors annoncé.

DES SALLES D'INTERVENTION SPÉCIALISÉE EN CARDIOLOGIE

LE CENTRE DU SAVOIR

LE DÉVELOPPEMENT ET LE SOUTIEN DE LA RECHERCHE

LE LABORATOIRE RÉGIONAL DES TROUBLES RESPIRATOIRES DU SOMMEIL

LE FONDS DÉDIÉ EN PRÉVENTION ET EN RÉADAPTATION

DES SALLES D'INTERVENTION SPÉCIALISÉE EN CARDIOLOGIE

DES SALLES D'INTERVENTION SPÉCIALISÉE EN CARDIOLOGIE

LA TECHNOLOGIE ET L'EXPERTISE AU SERVICE DE NOTRE SANTÉ

5 M$

Total du projet : 25 M$

L’aménagement d’une salle hybride et la modernisation des salles d’électrophysiologie offriront de nouvelles possibilités de traitements de qualité, et ce, à la fine pointe de la technologie.

« L’aménagement d’une salle hybride est prioritaire pour appuyer l’expertise en cardiologie développée à l’Institut. Ce projet assurera aux patients la disponibilité des meilleurs traitements avec les meilleures technologies. »


Drs JOSEP RODÉS-CABAU, CARDIOLOGUE ET DANIEL DOYLE, CHIRURGIEN CARDIAQUE

Drs JOSEP RODÉS-CABAU, CARDIOLOGUE ET DANIEL DOYLE, CHIRURGIEN CARDIAQUE
LE CENTRE DU SAVOIR

LE CENTRE DU SAVOIR

PRÉPARER AUJOURD’HUI LE SAVOIR-FAIRE DE DEMAIN

3 M$

Total du projet : 5 M$

Le Centre du savoir permettra d’offrir des formations de haut niveau, notamment en accueillant des conférences internationales. Ce projet permettra le transfert de connaissances qui, à terme, sera profitable à la clientèle de l'Institut.

« Il est essentiel que l’Institut possède les outils technologiques les plus efficaces pour développer les connaissances des étudiants. Nos professionnels doivent avoir accès aux pratiques et aux découvertes les plus récentes pour offrir les meilleurs soins à nos patients actuels et futurs. »


Dr DENIS COULOMBE, DIRECTEUR DE L’ENSEIGNEMENT

Dr DENIS COULOMBE, DIRECTEUR DE L’ENSEIGNEMENT
LE DÉVELOPPEMENT ET LE SOUTIEN DE LA RECHERCHE

LE DÉVELOPPEMENT ET LE SOUTIEN DE LA RECHERCHE

DÉCOUVRIR POUR PRÉVENIR ET POUR GUÉRIR

6,1 M$

Total du projet : 22 M$

Les nouveaux programmes de recherche permettront aux chercheurs d'être mieux outillés pour vérifier de nouvelles hypothèses visant à mieux cibler les traitements appropriés et les activités de prévention à privilégier pour les patients.

« Nos recherches changent la pratique médicale au profit du mieux-être de l'ensemble de la population. Nos travaux visent à freiner la progression des maladies cardiovasculaires et respiratoires ainsi que l'épidémie d'obésité et des maladies qui y sont liées. Sans découvertes, les soins ne seraient pas ce qu'ils sont aujourd'hui. »


Dr DENIS RICHARD, DIRECTEUR DE LA RECHERCHE ET CHERCHEUR EN OBÉSITÉ-MÉTABOLISME

Dr DENIS RICHARD, DIRECTEUR DE LA RECHERCHE ET CHERCHEUR EN OBÉSITÉ-MÉTABOLISME
LE LABORATOIRE RÉGIONAL DES TROUBLES RESPIRATOIRES DU SOMMEIL

LE LABORATOIRE RÉGIONAL DES TROUBLES RESPIRATOIRES DU SOMMEIL

DIAGNOSTIQUER POUR MIEUX TRAITER

500 000 $

Total du projet : 2 M$

L’agrandissement du laboratoire du sommeil améliorera l’accès à l’évaluation et au traitement des troubles respiratoires du sommeil, ce qui rendra meilleure la qualité de vie des patients.

« L’apnée du sommeil est un problème répandu, mais encore sous-diagnostiqué. Avec l’agrandissement de notre laboratoire du sommeil, nous permettrons à davantage de gens de mieux respirer, de mieux dormir et surtout, de mieux vivre. »


Dr SIMON MARTEL, CHEF DU DÉPARTEMENT MULTIDISCIPLINAIRE DE PNEUMOLOGIE ET DE CHIRURGIE THORACIQUE

Dr SIMON MARTEL, CHEF DU DÉPARTEMENT MULTIDISCIPLINAIRE DE PNEUMOLOGIE ET DE CHIRURGIE THORACIQUE
LE FONDS DÉDIÉ EN PRÉVENTION ET EN RÉADAPTATION

LE FONDS DÉDIÉ EN PRÉVENTION ET EN RÉADAPTATION

PRÉVENIR POUR MIEUX VIVRE

500 000 $

Les saines habitudes de vie et une bonne condition physique sont des facteurs déterminants pour la santé. Ils sont au cœur des programmes de prévention et de réadaptation soutenus par ce fonds. Les bénéfices seront multiples autant pour les patients à risque que pour ceux déjà affligés de maladies chroniques.

« Encore aujourd’hui, le meilleur remède pour préserver sa santé demeure la prévention. Il est donc important et stratégique d’investir dans la promotion et l’adoption de saines habitudes de vie. »


Dre MARIE-CHANTAL AUDELIN, COGESTIONNAIRE MÉDICALE DU PROGRAMME PROMOTION DE LA SANTÉ ET RÉADAPTATION MÉTABOLISME

Dre MARIE-CHANTAL AUDELIN, COGESTIONNAIRE MÉDICALE DU PROGRAMME PROMOTION DE LA SANTÉ ET RÉADAPTATION MÉTABOLISME